Close

4 novembre 2012

REVIEW : Jesse Nola [PME/Much More]

Pour ceux qui nous suivent depuis le début, nous avions invité Jesse Nola à mixer avec nous l’an passé à l’occasion de la soirée Salut Bhodi! .
Une soirée mémorable où il nous donnait l’étendu de tout son talent. Nous l’avons suivis dans la cale du Batofar, à la soirée Much More qu’il officie, et où il invitait le duo prolifique anglais, les “No Artifcial Colours“(Nurvous, PetFood, SinQ, Sleazy Deep – LONDON), Céline(Sundae – PARIS) et son complice, Rohan aka JUAN EL ROMANO (PME, Kick Snare, Müsex Industries – PARIS) .

A l’arrivée au Batofar, il y a quelque chose d’inhabituelle… Il ne s’agit pas de la queue plutôt longue pour accéder à la soirée, encore moins de la bonne humeur environnante des gens venus s’amuser à une soirée qui, n’étant plus à son coup d’essaie, promet d’être bonne. Non, c’est autre chose … LA MUSIQUE ! Bien que lente (environ 120 BPM) elle est extrêmement mélodieuse, suave et diablement groovy. Le ton est donné ce soir, “House” est le maître-mot ! Et une fois encore, Jesse nous prouve que malgré son goût plutôt prononcé pour la teck house et la minimal, l’exercice de la deep est maitrisé, et la sélection est toujours aussi pointue.

much_more_01

Un rapide entretien avec l’hôte de la soirée, nous amène à comprendre que le concept musical suit, ou impose un courant que vous aurez certainement dû remarquer du coté des labels électroniques. C’est le retour en grâce de la Deep house, et de la house 90’s. Et ce n’est pas pour déplaire à cette foule qui se dandine, se déhanche et scande des noms déjà connus où qui sont en passe de le devenir (Rohan et Céline ont “envoyé le bois” comme on dit).

La Much More de ce week-end a été, une surprise musicale, assez inattendue, et le duo anglais, nous a régalé de quelques sonorités bien senti. Et si comme moi vous ne les connaissiez pas, une rapide remise à niveau s’impose. Car même s’il est vrai que c’est une toute jeune formation. Ils nous ont prouvé qu’ils ont déjà tous d’artistes majeurs. Découvrez, si vous n’y étiez pas un mixe qui retranscrit l’ambiance dans laquelle ils nous ont mis. Et on en redemande.