Warning: Division by zero in /homepages/13/d230866269/htdocs/pointbreaker/wp-content/plugins/wordpress-seo/inc/class-wpseo-image-utils.php on line 223
Close

18 septembre 2013

[listen] un petit parfum de Brésil

Photo Copacabana
Drapeau du brésil

Brésil

Non le Brésil n’est pas que la terre d’accueil des JMJ,  de la coupe de foot, des capoeristas, des surfeurs et des strings ultra slim, c’est aussi le réceptacle d’une musique métissée, électronique et/ou acoustique, comme on en trouve nulle part au monde.

Temple de la funk (à ne pas confondre avec la funk brésilienne d’aujourd’hui, qui est plus proche de la musique du Harlem Shake) ou de la soul avant l’heure, culture des tambours au travers de la batucada, naissance de la bossa nova, carrefour des influences latines (samba, bossa, forro  et j’en passe…) , le son auriverde est d’une richesse et d’une personnalité qui n’appartiennent qu’à lui.

Pointbreakers vous fait sa petite sélection non exhaustive de ses coups de cœur :

 

 

Classique

João Gilberto

Parce que grand parmi les grands de la bossa nova, parce que le titre de l’album…

http://youtu.be/IAR7H6_VD5g

Bebel Gilberto

Parce que fille à papa est allé bien au delà du papa, parce que Bebel n’est pas Jean Paul – Ok je sors,  parce que lorsqu’une chanteuse de variété internationale invite Chateau Flight et Peter Kruder à remixer ses albums, c’est toujours un évènement :

On creuse le sillon vers l’électonique

Suba

Parce que décédé trop tôt, le producteur brésilien downtempo reste culte avec des albums qui reste d’actualité 15 ans après

Amon Tobin

Parce que le spécialiste des sombres collages breaks /drum’n bass est le plus connu de tous les producteurs de musiques de jeu vidéos et qu’il a contribué aux belles heures du label ninja tunes :

Zuco 103

Parceque même si allemands, à part peut être la chanteuse et encore, on se croirait vraiment au Brésil en les écoutant :

http://www.youtube.com/watch?v=G9-43oi6NjE&feature=share&list=PL90675D2A49D18F50

Gui Boratto

Parceque,  contrairement aux précédents, on se croirait vraiment en Allemagne en l’écoutant, le monsieur, lui, est bien brésilien :

Drumagik

Parceque le ep qu’il viennent de sortir est un condensé d’influences diverses et hautement recommandable