Close

2 juillet 2008

AudioKast

 

Audiokast @ Venezia

Audiokast @ Venezia

1993 : Enter the 36th Chambers

Baignant déjà dès la plus petite enfance dans la musique (soul,funk,et antillaise) avec une famille paternelle musicienne, en dehors d’un ordinateur pour enfant, le premier cadeau culturel que j’ai reçu, fut un clavier, 37 touches, BONTEMPI. J’ai suivi des cours de piano où mon professeur s’arrachait les cheveux de me voir écorcher vif Ludwig van Beethoven, et caresser ses oreilles avec Thelonius Monk. Puis en 93, en dehors des tubes rap, hip-hop et rnb qui grognent à la radio, j’ai découvert un groupe. LE groupe de rap, digne successeur de NWA, Public Enemy et consorts…. LE WU-TANG CLAN. “Enter the Wu-Tang” fut mon premier CD acheté, avec le premier argent de poche. Mais l’éclectisme reste le mot d’ordre. Dans ma collection, se mêlent, musique de films et de pub, du classique, du jazz, de la soul, du blues, du rock, de l’électronique et de la percussion tribale.

1998 : 1 et 2 et 3 – 0

La rencontre avec le cousin de Noya, AleXound, des échanges de son rap, rnb, hip hop, et soul, et le premier rapport avec la musique électro (à l’époque de la pure soupe LIEBIG, sans rapport avec un certain Chris). Puis le tournant est pris le soir où j’ai rencontré l’UNCLE des cousins. Un goût certain, une grande source de savoir musical. C’est probablement sous son impulsion que je me suis lancé dans le deejaying en 2003. Mais encore à l’époque, j’oscille entre sonorité rap, et house garage.

2000-2001 : Bananawéééé, Bananawééééééé

Je commence la pratique de la Capoeira, et de là naît l’entité Furio qui ne me quittera plus d’ailleurs. C’est aussi à partir de ce moment que je découvre les artistes du label Plastic City Germany. Une révélation que d’entendre les tracks de Terry Lee Brown Jr. , Bioground, Soda Inc. et The Timewriter. C’est un tout nouveau rapport avec la House, je découvre des influences Deep mêlées à de la Teck-House.

2004-2005 : Notre “DC-10” de République, naissance d’AudioKast

Après quelques soirées entre nous (Noya, AleXound, Furio), à parfaire la technique, mixer en shoutcast sur Internet en direct de ma chambre, faisant à chaque rendez-vous le pleins de connections avec comme matos 2 Stanton T120C, une table Numark DM09+effets et une Pionner CDJ-800, on finit par se lancer dans les soirées parisiennes. Fort d’un réseau de potes de boites de nuit (à l’époque l’Enfer, le Studio 287, et le Batofar sont nos secondes maisons), et d’amis. On réussira à investir un bar/restaurant/pub dansant : La Taverne. Une sono à toute épreuve, une ambiance de folie, et de mémorables moments. C’est aussi pendant l’une de ces soirées que je sors de l’ombre l’une de mes productions : Silence. Une autre entité vient de naître : AudioKast.

2006-2007 : We love same things !

Rencontre avec Kineto, et tout de suite des conversations de haut vol. Une soirée de mixe pour son pot de départ et déjà rendez-vous est pris pour continuer à faire des soirées. Rencontre avec d’autres artistes, dont Alan Aaron. Tous réunis par ce goût pour la musique électronique.

Comment je conçois le mixe ?

Le mixe est une découverte perpétuelle entre le dj et son auditoire, il n’est pas toujours nécessaire d’avoir les dernières tracks, ou des tracks promo que vous êtes le seul à posséder. La façon de mixer fait le tout et je suis pour un mixe plus “cross genre” plutôt qu’uniforme. Tout le monde s’accorde à dire que le Dj est là pour divertir, mais bien souvent, les gens font l’amalgame entre le Disc Jockey qui passe les sons qu’on lui demande, et le Deejay, qui est un artiste, qui, se livre par son mixe. Je pense faire partie de ceux là…

Influences

Wu-Tang Clan & all
Dj Jazzy Jeff
Dr DRE
Dj Hasebe (Japan)
Force by Nature (Japan)
François Pérusse
Björk
Jamiroquai
Moloko
The Smashing Pumpkins
Rage Against The Machine
HIVE
Moby
Bonobo
MAW
Magic Johnson
Chris Carrier
Robsoul Label’s Artists
Martinez
Claro Intelecto
Rob Dougan
Terry Lee Brown Jr
Bioground
Plastic City Records’ Team
The Troublemen
Fuzzy Hair
Dennis Ferrer
Hipp-E
Abe Duque
Gui Boratto
Agnès
Âme
Derrick L. Carter
Henrick SCHWARZ
NRK Records
Emission TRAXX